Conseils pour des pique-nique sans déchets (ou presque)

sandwich_poulet_estragon 4
Dimanche dernier, nous avons profité du soleil pour partir à l’aventure… de l’autre côté de la Seine, direction les quais pour un balade en rollers / poussette. Mais avant cela nous nous sommes dirigé vers l’esplanade des Invalides, nous disant qu’elle ferait une bonne aire de pique-nique : une grande pelouse ensoleillée et des bancs à l’ombre de grands arbres dans les contre-allées, il y en aurait pour tout le monde.

Mais la réalité était moins charmante : une grande  pelouse certes, mais jonchée de détritus en tous genres, idem pour les contre allées (et encore, c’était avant la fête de la picole Musique).

Plutôt que râler sur les gens qui sont vraiment des ********, je me suis penchée sur le sac à dos pour faire le point de notre contribution à ce grand déballage de déchets :

– nos sandwichs maison étaient emballés dans un feuille d’aluminium – J’ai toujours vu faire ça dans ma jeunesse, mais après vérification, le papier d’aluminium ne se recycle pas.
– en guise de chips, des carottes en bâtonnets, quelques radis et des tomates cerises, le tout dans un bocal.
– pour le dessert, des compotes dans des petits pots individuels … parce qu’il n’y avait pas de fruits à la maison et parce que c’est tellement pratique (à vue de nez, l’excuse numéro 1 de l’acheteur de produits sur-emballés). Mais ça ne se recycle pas, non plus.
– côté couverts, nos cuillers / fourchettes / couteaux 3 en 1 ; un torchon en guise de serviette pour les petites bouches et mains sales et des gourdes et des gobelets pour l’eau.

Bilan mitigé donc, mais au moins nous sommes repartis avec nos poubelles.

La bonne nouvelle c’est qu’il nous reste deux mois et demi pour des déjeuners sur l’herbe un peu plus verts ! De retour à la maison je me suis penchée sur la question et voici les pistes que j’ai envisagée pour des pique-niques plus durables.

Miser sur les produits frais, peu ou pas transformés et le fait maison est toujours une bonne idée quand on souhaite réduire ses déchets – et pas seulement en pique-nique.

Pourquoi ? Notamment parce qu’en cuisinant maison à partir de produits basiques on zappe quelques étapes dans la chaîne de transformation alimentaire et donc quelques occasions de gaspillage (au niveau de l’usine de transformation, par exemple). On évite aussi,  à condition d’oublier aussi ce bon vieux film aluminium, les emballages des salades et sandwichs tout prêts. Mais cela nécessite un peu d’organisation en amont

Concrètement pour parer à toute envie soudaine de déjeuner sur l’herbe (mais c’est aussi bien utile au quotidien), équipez vos placard à provisions, réfrigérateur et corbeille à fruits et légumes d’ingrédients qui permettront d’improviser rapidement un pique-nique sans avoir à faire une razzia sur les produits tout prêts (sur)emballés du supermarchés.

Côté placard, je trouveintéressant de stocker :

  1. des féculents qui serviront de base à des salades :
    • pâtes adaptées pour les salades. J’aime bien les puntallete, en forme de grain de riz, farfalle et torsades dans les salades d’été.
    • du  riz, de la semoule de couscous, du quinoa, de l’épeautre, bref, ce qui vous inspire au rayon céréales de votre magasin préféré.
  2.  des légumineuses (en boîte au naturel ou en version sèche à faire cuire en grandes quantités et à garder au congélateur) : lentilles, pois chiches, haricots rouges ou blancs, etc. Elles peuvent servir de base ou de complément dans les salades ou bien pour faire des dips ou tartinades comme l’houmous à base de pois chiches.

    Astuce
    : en général je fais cuire plus de féculents ou de légumineuses que ce dont j’ai besoin dans l’immédiat lorsque je lance dans une cuisson. J’en prélève une partie que je stocke au réfrigérateur une fois refroidie voire au congélateur avec de l’eau de cuisson pour les légumineuses. Elle me servira pour une salade à servir au dîner (chez nous c’est un peu pique-nique tous les soirs, finalement, la couverture et le gazon en moins) ou pour emporter lors de notre prochaine sortie.
  3. Pour l’assaisonnement :

    • deux ou trois huiles différentes  (mais pas plus après elles risqueraient de rancir avant la fin de la bouteille). Attention, certaines huiles, en particulier celles qui sont riches en oméga 3, comme l’huile de colza, doivent être conservées au réfrigérateur.
    • deux ou trois vinaigres de votre choix. Chez moi en ce moment c’est vinaigre de cidre, de vin blanc et de Jerez, parfois balsamique.
    • 2 moutardes (classique et en grains, par exemple) et un pot de bonne mayonnaise pour les salades de pâtes ou de pommes de terre et les sandwichs.
    • C‘est aussi le moment de piocher dans les condiment et les épices : on n’est pas obligé de les cantonner au plat de currys ou aux tajine. Une pointe de paprika fumé ou de Ras-El-hanout dans la sauce ou dans l’eau de cuisson des féculents et la salade du pique-nique prendra une touche originale.

Dans le panier / bac à légumes / sur le balcon (ou pour les plus chanceux dans le jardin)  pensez à acheter ou cueillir :

  •  des légumes de saison,
  • des herbes,
  • de la salade verte,
  • et des fruits …. pour le dessert

Ajoutez à cela quelques protéines versatiles : blanc de poulet, feta, mozzarella, œufs, poisson en conserve, jambon, etc.

Un peu de modération dans les quantités au moment de l’achat pour tous les produits frais, vous permettra d’éviter d’avoir à les jeter une fois périmés. En particulier pour les herbes et salades. Et si vous ne pouvez tout utiliser : penser à congeler pour plus tard ce qui peut l’être.

Reste à penser aux contenants réutilisables comme les bocaux pour transporter et déguster tout cela, aux assiettes et aux couverts – réutilisables aussi, c’est plus joli et plus agréable. N’oubliez pas la boisson.

Bon déjeuner sur l’herbe !Et vous vous avez d’autres astuces pour des pique-nique faits maison plus ou moins spontanés?

Addendum : pour encore plus de conseils pour un pique-nique coloré et durable, je vous recommande l’aricle de Clotilde Dusoulier de Chocolate & Zucchini dans le dernier Elle à table (Juillet-Août 2014)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *