Balcon-potager-ete

Quelques légumes, des herbes et des fleurs comestibles : je vous invite à découvrir ce qui pousse sur mon balcon cette saison.

Je vous encourage à cultiver sur votre balcon car je trouve que c’est agréable, économique et relaxant et que cela permet de s’intéresser de près à la façon dont sont produits nos aliments. Cette saison de jardinage, j’ai partagé avec vous le plan de mon balcon, je vous ai donné pas mal de conseils pour vous lancer avec des herbes aromatiques, mais je ne vous ai finalement jamais présenté mon petit potager depuis cet été. Voici donc ce que j’ai cultivé sur mon « lopin » cette saison :

balcon-potager-ete-3

– Légumes –

Bettes
Radis ronds et radis longs
Tomates cerises
(parce qu’il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis !)
Roquette
Oseille
Petits pois

– Herbes aromatiques –

Basilic grand vert
Basilic pourpre
Aneth
Ciboulette
Coriandre
Persil
Thym
Sarriette
Sauge
Romarin
Origan
Mélisse
Verveine
Menthe

– Fleurs comestibles –
Œilletd’Inde
Souci officinal
Lavande

et même des fraises !

Balcon potager d'été

Tout ça sur mes rebords de fenêtres et un peu sur le toit qui s’étend au-dessous.

Depuis cette année, j’ai de nouveaux contenants : des caisses en bois de différentes tailles, des pots en géotextile et quelques bons vieux pots en terre cuite. Cela donne un mélange des styles qui lui donne un air bohème (après tout, on est à Montmartre). Il y a de l’upcycling avec les caisses en bois qui sont en fait des caisses de vin récupérées que j’ai percées, le côté design des pots en géotextile coloré ou en feutre brun. J’ai donc dit (partiellement) bye bye aux jardinières en plastique – mais cela représente tout de même un budget, et je complèterai l’an prochain avec de nouveaux contenants.

balcon-potager-ete-basilic

J’ai eu un coup de cœur esthétique pour les pots en couleur Bacsac lorsque j’avais participé à la plantation du potager nomade de mon amie Margaux. Elle est partie faire un tour de France de l’agriculture naturelle avec donc un potager accroché sur le toit de sa voiture. Une aventure un peu dingue, vraiment géniale, n’est-ce pas ?

Et si les pots Bacsac conviennent pour un potager nomade, ils sont également parfaits en ville où la question du poids des plantations hors sol est importante : en effet il faut toujours veiller à ne pas surcharger le balcon et donc à vérifier sa portance avant de se lancer dans des jardins suspendus babylonesques. Quel que soit votre projet, il y a de fortes chances pour que vous trouviez votre bonheur car le choix de formes, de couleurs et de contenances est vaste.

balcon-potager-ete-2

Après quelques semaines d’utilisation, je constate qu’ils ne sont pas seulement beaux et pratiques : ils sont aussi vraiment top pour les plantes. Les miennes semblent apprécier leur nouveau chez elles : elles avaient clairement trop chaud en été dans le plastique et leurs racines y étouffaient un peu, et là elles revivent.

Mention spéciale au pot de la gamme humus en feutre brun – il se fond dans le décor et sont juste le top du top pour les racines de mon pied de tomate cerise – et aux bretelles de balcon, qui m’ont permis d’accrocher les caisses en bois sur mes rebords de fenêtre. Grâce à elles, j’ai presque doublé la capacité de chacune de mes fenêtres ! C’est parfait pour les herbes aromatiques et les fleurs qui n’ont pas besoin de profondeur importante pour se développer. Dès la fin de l’été j’y sèmerai des jeunes pousses pour les avoir toujours à portée de main.

Et pour l’année prochaine, je lorgne désormais sur les bacs profonds façon carrés potager qui me permettront de cultiver d’autres légumes comme les courgettes ou les pommes de terre.

En attendant, si vous voulez vous équiper ou simplement tester les contenants, la chouette équipe de Bacsac vous offre une réduction de 15% sur tous leurs produits avec le code AUFOURAUMOULIN,  valable jusqu’au 24 juillet.

Et vous qu’avez-vous planté sur votre balcon ou dans votre jardin cette saison ? Quels contenants utilisez-vous sur vos balcons et à vos fenêtres ?

N’hésitez pas à participer à la conversation dans les commentaires ou même à m’envoyer des photos, ça me fait toujours plaisir d’admirer les jardins citadins (ou pas)
Mon adresse : jessica@aufouraumoulin.com

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *