Comment récolter des graines de tomates

La saison des tomates touche bientôt à sa fin, il est temps que je partage avec vous la marche à suivre pour récolter vos propres graines de tomates pour l’an prochain.

Pourquoi récolter soi-même ses graines de tomates ?

Pour le plaisir d’être autonome et d’acquérir un savoir faire, et aussi être capable de s’occuper d’une plante de la graine à la graine – en passant par l’assiette -, de se connecter à la nature et à ses cycles. Bref, je pourrais vous parler pendant des heures de tout ce qui rend ce genre d’expérience tellement excitante (enfin pour moi en tout cas), mais pour être plus terre à terre, disons simplement que c’est :

  • économique
  • facile
  • ludique (ça peut vous sauver un mercredi après-midi à la maison avec les enfants)

Alors hop, on se lance ?

Les étapes pour récupérer ses propres graines de tomates

Étape 1

Sélectionner de belles tomates bien mûres et bien goûteuses . Bref vos tomates préférées de la saison ! Mais attention, il y a tout de même un pré-requis : il faut que les tomates dont vous souhaitez récupérer les graines soient reproductibles !

En effet s’il s’agit de tomates hydrides F1, c’est-à-dire issues d’un croisement forcé de 2 variétés de tomates de première génération vous ne pourrez pas récupérer les graines. Enfin techniquement si vous pourrez récupérer les graines, mais les tomates que vous obtiendrez ensuite (la génération F2) seront très hétérogènes et vous perdrez les caractéristiques intéressantes de la génération F1 (qui cumulait les qualités de ses parents). Les plantes seront moins robustes et au fil des générations, elles vont dégénérer.

C’est le cas qu’il s’agisse de tomates donc vous avez acheté les graines ou les pieds en jardinerie ou encore si vous avez acheté directement les fruits ! Pour en savoir plus sur les hybrides F1 je vous recommande de lire cet article ou de regarder cette émission

Il faut donc être vigilant au moment de l’achat des graines ou des pieds de tomates initiaux, bien lire les étiquettes et si possible acheter dans des circuits plus éco-conscients ou directement auprès des producteurs avec lesquels vous pourrez échanger sur leurs variétés de tomates.

Étape 2

Ouvrir les tomates en 2 et récupérer les graines. Vous pouvez utiliser la chair cuite dans une ratatouille par exemple.
Les mettre dans un récipient un peu évasé comme un assiette ou un bol.

Ajouter un peu d’eau -environ 1 cuiller à soupe pour les graines 2-3 tomates cerises, par exemple. Mélanger et laisser à l’air libre pendant 2  à 3 jours, le temps qu’une pellicule blanchâtre se forme à la surface des graines.

En fait le gel et le jus autour des graines vont fermenter et le gel protecteur des tomates vas se dissoudre

Étape 3

Après la fermentation, bien rincer les graines dans un chinois à maille fine pour éliminer le jus et le gel fermenté.

Étape 4

Mettre les graines à sécher sur un matériau absorbant, – en tissu lavable car c’est mieux que du papier essuie-tout jetable. On peut utiliser un torchon ou un mouchoir par exemple.

Le principe c’est de faire sécher les graines rapidement. On évite aussi de les mettre en plein soleil pendant le temps du séchage.

Quand les graines sont bien sèches, on les met en sachet. Personnellement quand j’en ai assez de voir trainer les graines je plie un morceau de papier correctement mais pour un sachet dans les règles de l’art, voici un tuto bien intéressant sans colle !

Gardez les jusqu’au début d’année prochaine dans un endroit sec, à l’abri de la lumière et de la chaleur. Vous les ressortirez en janvier – février l’an prochain pour lancer vos semis de tomates maison.

Et vous, avez-vous déjà essayé de récolter vos propres graines de tomates ?
Avez-vous envie de vous lancer ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *