Des fleurs en infusions

Les Ateliers Fleurs Comestibles me manquent et pourtant la saison est encore loin : il faudra attendre la fin du mois de juin pour retrouver les afterworks fleuris dans les Jardins Renoir du Musée de Montmartre ! Heureusement les cueillettes de fleurs fraîches démarreront bien avant cela.

En attendant, je me fais plaisir en sirotant des tisanes parfumées et fleuries.
Comme les épices, les fleurs et les plantes séchées en général, ne se gardent pas éternellement, alors autant en profiter tant qu’elles sont encore bien parfumées avant de refaire les stocks avec les fleurs de l’année.

Je vous présente ici les 4 infusions fleuries qui tournent en boucle chez moi  : la rose, l’hibiscus, la lavande, la camomille.

Le plaisir et les bienfaits des fleurs

Je bois ces infusions pour le plaisir et parce que j’apprécie beaucoup leur goût. Au-delà de leur goût ces plantes ont des bienfaits intéressants – elles font partie de la liste des plantes médicinales de la pharmacopée française, c’est-à-dire qu’elles sont considérées comme ayant des propriétés médicinales d’après le Code de la Santé Publique.

En France, la vente des plantes médicinales est réservée aux pharmaciens sauf pour 148 d’entre elles qui sont libérées du monopole pharmaceutique. La rose, l’hibiscus, la lavande, la camomille font partie de plantes qui peuvent être vendues librement.

Si vous voulez en savoir plus et comprendre les enjeux de la phytothérapie et de l’herboristerie en France, je vous invite à écouter l’émission Grand bien vous fasse consacrée à l’herboristerie.

Pour ce qui est des bienfaits des plantes, je vous ai mis pour chacune un lien pour en savoir plus et je me concentre sur ce que je maîtrise : le goût !

Un avertissement cependant : ne sous estimez pas le pouvoir des fleurs et des plantes en général. Les interactions avec les traitements médicaux sont toujours possibles. Il est nécessaire de prendre conseil auprès d’un professionnel de santé pour définir ce qui est approprié à votre situation (pathologie, grossesse, allaitement,…)

Infusion de pétales de rose

La rose de Damas, Rosa damascena ou la Rose de Provins, Rosa gallica, sont les variétés médicinales de roses. Elles sont aussi très parfumées.

Les boutons de rose sont tellement beaux et la chaleur de l’infusion libère des parfums enchanteurs, et nous transporte directement dans un jardin fleuri ou bien devant une pâtisserie orientale. Le goût de l’infusion est caractéristique de la rose, avec une certaine astringence.

En pratique :

Comptez 1 cuiller à café ou 3 boutons pour une grande tasse. Faites infuser à 80°c pendant 3 minutes environ.

Vertus : à la fois tonique et apaisante, la rose est riche en vitamine C. On la dit même aphrodisiaque. Retrouvez la liste des bienfaits de la rose.

Infusion de fleurs d’hibiscus

L’hibiscus, roselle ou oseille de Guinée, Hibiscus sabdariffa, est originaire d’Afrique, mais il pousse dans toutes les régions tropicales. La plante est mangée comme légume sur son continent d’origine. Les fleurs rouges, elles sont infusées : l’infusion froide et sucrée le bissap (ou karkadé en Egypte) est très populaire en Afrique. Le goût très acidulé de l’infusion d’hibiscus rappelle les fruits rouges.

En pratique :

Comptez 1 cuiller à café ou 2 fleurs pour une grande tasse. Faites infuser à 80°c pendant 5 minutes environ.  À noter qu’on peut aussi faire des infusions à froid pour une version rafraîchissante en été.

Vertus : l’hibiscus fort pouvoir antioxydant lié à la présence de vitamine C.
Retrouvez la liste des propriétés de l’hibiscus

Infusion de fleurs de lavande

Fermez les yeux et humez votre tisane : c’est la téléportation immédiate en Provence devant un champ de lavande. On parle ici de la lavande vraie, Lavandula angustifolia, car il existe d’autres variétés au goût un peu différent.

Le goût de la lavande est assez puissant comme son odeur incroyable et bien connue mais qui ne plaît pas à tout le monde. Il en est de même pour l’infusion. Personnellement j’aime, en dosant avec parcimonie.

En pratique :

Utilisez 1/2 cuiller à café de fleurs de lavande ou 1 fleur avec la tige pour une grande tasse. Faites infuser dans une eau à 80°c pendant 3-4 minutes.

Vertus : la lavande est un peu le couteau suisse des plantes médicinales, elle est bonne  – notamment – contre l’insomnie, la nervosité, les troubles digestifs, etc. Retrouvez la liste des propriétés de la lavande.

Infusion de camomille

Qui n’aime pas la beauté et la simplicité de ces petites fleurs blanches au cœur jaune de la famille des astéracées ? Côté goût, tout dépend de quelle camomille on parle. La camomille matricaire Matriarca recutita est plutôt douce et fleurie, la camomille romaine Chamaemelum nobile est plus amère.

En pratique :

Comptez 2 cuillers à café de fleurs pour une grande tasse.
Faites infuser dans une eau à 80°c pendant 2-3 minutes pour limiter l’amertume.

Vertus : la camomille calmante ou bonne pour la digestion suivant ce que vous utilisez.
Les propriétés de la camomille romaine ou camomille noble
Les propriétés de la camomille matricaire ou camomille allemande

 

Quand boire les infusions ?

Je bois l’infusion d’hibiscus le matin et en journée car son goût acidulé me donne un effet coup de fouet. En écrivant cet article et en faisant des recherche sur les propriétés des fleurs,  j’ai découvert que la fleur est riche en vitamine C, je vais donc continuer à réserver cette infusion pour la journée !

Pour moi camomille et lavande sont des plaisir du soir : je vais continuer à les boire en soirée pour rester zen et bien dormir !

J’associais la douceur de la rose au soir mais je vais reconsidérer la chose maintenant que je suis au fait de ses vertus tonique : la consommer en journée semble plus approprié !

Où trouver des fleurs séchées pour les infusions ?

Alors avant toute chose :  jamais au grand jamais on ne mange on ne fait des infusions avec des fleurs de fleuriste ! Si l’idée de recycler votre bouquet de fleurs de la Saint Valentin en tisane vous a effleuré : oubliez ! Sauf s’il vient de chez Fleurivore start up qui s’est spécialisée dans les bouquets de fleurs comestibles. Les traitements généralement utilisés pour les fleurs décoratives ne sont pas compatibles avec l’alimentation.

L’idéal serait de les cultiver vous-même ou de vous approvisionner auprès de producteurs locaux dont les méthodes de culture sont respectueuse de la nature (bio, permaculture, etc.)

Pour ce qui est le des cultiver vous-même : attention au plantes achetées en jardinerie. Même remarque que pour les fleurs de fleuristes. Bref achetez vos plantes chez des producteurs bio de plantes médicinales ou aromatiques, donc destinées à la consommation humaine.

Sinon tournez-vous vers les herboristeries de qualité et là encore, préférez les fleurs bio, les plus locales possible et bien contrôlées dans la vraie vie ou en ligne. L’Herboristerie du Palais Royal impose des contrôles à ses fournisseurs, par exemple.

L’hibiscus est une fleur tropicale et à ma connaissance elle n’est pas cultivée en France, il faudra donc l’acheter en herboristerie ou en ligne comme sur ce site de produits d’Afrique bio. À consommer avec modération pour la planète !

 

Comment préparer l’infusion ?

Versez l’eau à la bonne température – frémissante donc et pas bouillante pour conserver le goût des plantes –  sur les fleurs dans un récipient en verre, céramique ou porcelaine – on évite le métal sauf l’inox qui n’altérera pas le goût., puis on filtre avant de boire.

Vous pouvez utiliser une pince à thé ou un filtre en inox. Généralement j’infuse directement dans l’eau puis je filtre avec un passette en inox. Pour que les arômes soient bien concentrés, couvrez le récipient de l’infusion – pas comme sur mes photos 😉

À noter que les températures d’infusion données ici sont pour des infusions plaisir et tiennent avant tout compte du goût. Pour une utilisation en phytothérapie, une extraction plus forte des principes actifs des plantes et donc une eau plus chaude et une infusion plus longue seront sans doute nécessaires ! Pour faire une tisane dans les règles de l’art, je vous recommande l’article d’Aurélie Valtat, d’Aromatips sur le sujet.

Vous êtes fin prêt pour vous délecter de fleurs comestibles infusées !
Et vous quelle est votre infusion – fleurie ou non – préférée ?

4 réflexions au sujet de « Des fleurs en infusions »

  1. Agnès Presson

    Bonjour Jessica, je découvre votre site en cherchant comment préparer du tofu et me voilà emballée et embarquée de suite dans votre univers si poétique! Merci beaucoup pour ce si joli et inspirant espace de nature et à bientôt pour d’autres recettes plaisir.

    Répondre
  2. une périgourdine

    bonjour jessica,
    je n’ai pas trouvé mon bonheur sur votre blog ; je cherchais quelles fleurs pouvaient être utilisées en infusion (pour leurs propriétés éventuellement, mais principalement pour leur goût (car je cherche à parfumer mes thés)) ; or vous n’en proposez que 4 malheureusement, dont 3 trés communes et une… tropicale… ; donc ce n’est pas chez vous que je découvrirai quelle fleur des champs méprisée pourrait faire mon bonheur
    mais je salue votre article, qui est néanmoins une bonne approche du sujet ET (!) qui fait référence à l’émission de grand bien vous fasse sur l’herboristerie et la phytothérapie que j’ai moi même entendue lors de sa diffusion et que j’avais moi aussi trouvée Très intéressante ; et je me dis que, si nous avons des références communes, peut-être n’est-il pas inintéressant que je me promène dans votre site ;-) je vais donc le visiter et je vous salue bien

    Répondre
    1. Jessica Kroon Auteur de l’article

      Bonjour Perigourdine
      Et merci pour votre retour. Il ne s’agit pas de fleurs des champs et en effet elles sont communes, mais il faut bien commencer quelque part ^^
      Pour ce qui est de la phytothérapie, je vous recommande vivement le site Althea Provence. Vous devriez y trouver votre bonheur !
      Bonne continuation dans vos recherches Et au plaisir de vous recroiser peut-être ici sur d’autres sujets !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *