Récolter les graines d’herbes aromatiques

Aneth_Persil_CoriandreVos aromatiques ont survécu pendant l’été et vos vacances ? Félicitations ! Certaines d’entre elles sont montées en graines ? Pas de panique, c’est normal, et nous allons voir comment les récolter et les conserver.

Mais avant cela …

Pourquoi récolter les graines des herbes aromatiques ?

Avoir la satisfaction de maîtriser de A à Z  la culture de votre lopin – fut-il un jardinière -,  cultiver des herbes rares, faire des économies ou du troc avec vos voisins ou sur le net, voilà autant de  motivations possibles pour récolter ses propres graines.

Pour ma part, c’est le côté ludique et la fierté de semer mes propres plantes qui l’emportent.

Un fois récoltées, on peut les manger (pensez à la coriandre, au cumin et au fenouil) ou les resemer.

Toast au fromage de chèvre et graines d'aneth

Toast au fromage de chèvre et graines d’aneth

Quelles graines de plantes aromatiques récolter ?

Celles que vous avez envie de manger en graine ou de resemer l’année suivante, bien sûr.

C’est valable pour les plantes annuelles (ou bisannuelles) ou même pour « rafraîchir » certaines plantes vivaces, comme la ciboulette qui s’épuisent au bout de quelques temps dans les pots. En revanche, ce n’est pas possible pour les herbes méridionales : thym, sauge, sarriette, etc.  Cela, dit, si on les cueille avec discernement, elles tiennent bien d’une année sur l’autre.

Quand récolter les graines ?

Il n’y a pas de réponse toute faite. Tout dépend de la situation géographique et de la météo estivale. Si l’été est chaud et sec, les graines arrivent beaucoup plus tôt à maturité que s’il est pluvieux.

Quand les graines sont mûres, elles sont bien formées, ne sont plus vertes, mais ne doivent pas non plus être trop sombres et sur le point de tomber. Bref, quand les graines apparaissent, une surveillance rapprochée s’impose.

graines_aneth

Enfin, On ne récolte pas un jour de pluie et on attend que la rosée du matin se soit évaporée.

 

Comment récolter les graines d’herbes aromatiques ?

On commence par choisir le « porte graine », c’est-à-dire le pied reproducteur. On ne récolte donc pas les graines des plantes chétives pour resemer l’année suivante. Mais on peu toujours les manger!

On coupe les tiges au niveau de la base à l’aide de ciseaux – ou mieux d’un sécateur – puis on les rassemble à l’aide d’un élastique ou d’une ficelle de cuisine et on les suspend tête en bas, dans un endroit sec et ombragé au dessus d’un récipient, d’un plateau ou d’un torchon propre (afin de récupérer les graines qui tombent)

graines_aromatiquesLes graines d‘ombellifères (coriandre, aneth, persil) ont parfois besoin d’un petit coup de pouce (au sens propre) pour se détacher des tiges. Quant à la ciboulette, on cueille simplement les fleurs une fois qu’elles sont fanées et on les fait sécher à plat sur une assiette, par exemple.

Les graines sèchent à l’air libre en quelques jours.

Comment conserver les graines d’aromatiques ?

Quand les graines sont sèches, on peut les vanner. Non il ne s’agit pas de se payer leur tête, mais de les secouer un peu sur une assiette ou un tamis pour faire remonter les impuretés : feuilles mortes,  morceaux de tiges, et grosses poussières) qu’on enlève ensuite bien sûr.

On procède ensuite au stockage : dans des mini-bocaux à épices ou dans des petits sachets en papier, à l’abri de la lumière, de la chaleur et de l’humidité.

La durée de conservation varie d’une espèce à l’autre. L’idéal est de refaire son stock de graines d’année en année.

graines_aromatiques2

Et vous, avez-vous déjà récolté les graines d’aromatiques ou d’autres plantes ? Avez-vous des trucs et astuces à partager sur le sujet ?

 

Sources :

 

3 réflexions au sujet de « Récolter les graines d’herbes aromatiques »

    1. Jessica Kroon Auteur de l’article

      Super initiative Céline. Pour chaque plante, il faut sélectionner un (ou plusieurs) pieds particulièrement beaux pour récupérer les graines. Bref pas évident sur un balcon mais je trouve que c’est relativement simple avec les ombellifères comme l’aneth, la coriandre ou le persil.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *