Stoemp, écrasé de légumes à la belge

Stoemp1

Le stoemp, écrasé de légumes à la belge, est un accompagnement polyvalent pour les repas d’hiver.

Encore quelques semaines à passer avec les légumes d’hiver avant l’éclosion du printemps dans nos assiettes. Je suis allée chercher de l’inspiration du côté de la Belgique pour une recette qui allie le trio classique carotte – pomme de terre – poireau.

Qu’est-ce que le Stoemp ?

Le stoemp (prononcez « stoump ») m’évoque une onomatopée, un peu comme le bruit de l’écrase-purée sur les pommes de terre (ou d’un après-ski s’enfonçant dans la poudreuse, mais je m’égare ou alors, j’ai besoin de vacances). En réalité le terme signifie tout simplement « pommes de terres écrasées » en flamand et c’est donc un mélange de légumes revenus et réduits en une purée grossière.

Dans les recettes traditionnelles de stoemp, tous les légumes sont revenus et cuits ensemble dans du bouillon. Pour ma part je préfère séparer le poireau des autres légumes afin qu’il cuise moins longtemps.

J’apprécie le stoemp comme accompagnement d’hiver pour :

  • la pomme de terre et son côté roboratif,
  • le poireau dont la force réveille la purée,
  • sa texture rustique,
  • son potentiel de réutilisation des restes.

Avec quoi manger le stoemp ?

Son goût et sa texture le rendent assez polyvalent, et on peut le déguster avec :

  • De l’œuf poché ou sur le plat,
  • Du lard grillé,
  • Des saucisses carnées ou végétales,
  • Du tofu fumé grillé pour une version 100% végétale…

       Stoemp9

Variantes et  potentiel « restes » du stoemp

On peut remplacer le poireau par des endives (des chicons, comme on les nomme en Belgique), des choux de Bruxelles coupés en quartiers, ou n’importe quel chou vert taillé en lanières. Il faudra les blanchir (précuire à l’eau bouillante salée quelques minutes) avant de les faire revenir avec de l’oignon dans la matière grasse.

Comme la purée n’est pas 100% pomme de terre, elle se réchauffe plutôt bien. On peut l’utiliser pour faire un parmentier ou même la diluer et la mixer pour un potage.

 

Stoemp - Purée aux légumes à la belge
 
Préparation
Cuisson
Total
 
Auteur:
Pour: 4 personnes
Ingrédients
  • 2 poireaux (environ 300g)
  • 2 grosses carottes (300 g)
  • 800g - 1 kg de pommes de terre à chair farineuse comme les bintjes
  • 100 g de beurre ou 6 c.s. d'huile (version végétale)
  • 30 cl de lait (ou réserver un peu d'eau de cuisson des légumes pour une version végétale)
  • 1c.s. de gros sel
  • Poivre
  • Quelques pluches de persil ou de cerfeuil pour servir
Instructions
  1. Nettoyer les poireaux : ôter les feuilles extérieures un peu dures ou abîmées ainsi que le vert un peu fané.
  2. Les fendre en 2 dans la longueur et les passer sous l'eau, vert vers le bas pour ôter la terre.
  3. Eplucher et rincer les carottes et les pommes de terre. Couper les pommes de terre en gros morceaux (ou les laisser entière si elles ne sont pas très grosses).
  4. Les mettre à cuire dans l'eau froide salée.
  5. Tailler les carottes en dés moyens.
  6. Quand l'eau de cuisson des pommes de terre bout, ajouter les dés de carottes. Laisser cuire 20 - 25 minutes
  7. Tailler le poireau en fines lamelles de 2-3 mm d'épaisseur
  8. Mettre 2 c.s. d'huile ou 30 g de beurre à chauffer.
  9. Ajouter le poireaux émincé. Remuer de temps en temps et laisser cuire à feu doux et à couvert en remuant de temps en temps pendant 10 minutes environ.
  10. Quand les pommes de terres et les carottes sont cuites, les égoutter - en réservant environ 30 cl de jus de cuisson pour la version végétale.
  11. Faire chauffer le lait.
  12. Écraser grossièrement les carottes et les pommes de terre à l'aide d'un écrase purée ou d'une fourchette.
  13. Ajouter le beurre restant coupé en morceaux (ou l'huile) et le lait (ou l'eau de cuisson). Mélanger vivement pour faire fondre le beurre et bien émulsionner la purée. Ajouter la fondue de poireaux et poivrer.
  14. Mélanger à nouveau et servir sans attendre.
 

7 réflexions au sujet de « Stoemp, écrasé de légumes à la belge »

    1. Jessica Kroon Auteur de l’article

      Bonne nouvelle Pit : je suis en train de revisiter mes recettes pour qu’elle ne contiennent pas de lait ;-) Et encore désolée pour le sacrilège

  1. Stéphanie

    J’ai découvert le stoemp par hasard : j’avais fait une purée de ces trois légumes et on m’a appris que ça avait un nom ! C’est un truc que je fais régulièrement, avec des versions plus ou moins fidèles à la recette classique. Ce billet devrait en convaincre quelques autres ;)

    Répondre
    1. Jessica Kroon Auteur de l’article

      Merci Stéphanie ! Comme toi, je faisais du stoemp sans le savoir. Le plus c’est que c’est un bon moyen pour faire manger des légumes aux enfants ^^

  2. Nathalie

    Pas mal… mais il y a 2 petites choses qui me turlupinent :
    – ne jamais utilisez de presse-purée, tout à la fourchette…
    – pas de lait, ni d’eau de cuisson… uniquement du beurre que l’on ajoute sur le stoemp dans l’assiette au moment de servir et qu’on laisse fondre !
    Si c’est 2 choses sont respectées, vous obtiendrez un vrai stoemp à la belge :-) Pas un truc gluant et collant :-)

    Répondre
    1. Jessica Kroon Auteur de l’article

      Merci Nathalie pour le regard belge – je suppose – sur mon adaptation de la recette. Que du beurre ? Désolée je ne peux pas mais je vous rassure il n’était ni gluant ni collant ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *