Que faire en janvier au potager de Balcon ?

Une checklist des tâches à faire en janvier pour les jardiniers urbains

Janvier, c’est le cœur de l’hiver : a priori il n’y a pas grand-chose à faire au potager de balcon. Pourtant, c’est le bon moment pour s’organiser mais aussi pour passer à l’action : s’occuper de son matériel, se procurer ce qui manque et même commencer quelques semis !

Jardiniers de balcon voici la liste (non exhaustive) de ce que vous pouvez faire au mois de Janvier, que vous soyez novice ou déjà bien avancé dans l’aventure potagère urbaine !

Planifier l’année au potager de balcon (ou pas!)

Si la planification vous donne des boutons, inutile de vous forcer : vous pouvez aussi jardiner en mode punk. Dans ce cas, passez directement à l’action en lançant les premiers semis.

Si, au contraire, vous êtes organisé (ou un brin « control freak ») la liste qui suit vous sera utile.

Personnellement, je suis dans un entre-deux : je planifie un peu en début de saison, et dans la pratique je m’écarte souvent un peu de ma planification parce que… la vie passe par-là. Je manque de temps,certaines plantes se sont resemées seules ou je récupère des plants ou des graines à l’improviste… A chacun de mettre le curseur qui nous convient entre planification et spontanéité au jardin.

Étape 1 : faire le bilan de l’année écoulée au potager de balcon

Si vous cultivez déjà, vous pouvez profiter de janvier pour faire le bilan de l’année écoulée

Reprenez vos notes prises au fil de l’année écoulée (et si vous ne l’avez pas fait, vous pouvez toujours vous y mettre cette année !) et faites le point sur ce qui a marché / pas marché, ce que vous avez aimé / pas aimé, les outils qui vous ont fait défaut, ceux dont vous ne voyez finalement pas l’utilité.

Ce sera un excellent point de départ pour dresser la liste de vos envie pour cette année de jardinage

Étape 2 : écrire la liste de vos envies au potager

 

C’est le moment de réfléchir et lister ce que vous avez envie de faire pousser cette année – et donc de manger sauf si vous êtes purement altruiste et que vous jardinez pour les autres !

Les catalogues de graines (ou les sites) sont parfaits pour cela, à condition d’être réaiste. Ce n’est pas la peine de choisir 5 variétés de choux géants si vous n’avez qu’un rebord de fenêtre où les faire pousser.

Enfin, veillez à sélectionner les variétés qui fonctionnent sur des petits espaces. Certaines plantes s’adaptent – elles seront justes plus petites qu’en pleine terre – d’autres ne pourront pas porter leurs fruits si elles n’ont pas l’espace et le volume suffisant (je pense aux courgettes, aux artichauts, etc.)

Étape 3 : faire un plan de vos futures plantations

C’est le moment de projeter vos envie dans l’espace et les contenants dont vous disposez en griffonnant un plan. A cette étape, prenez en compte les besoins des plantes en terme de lumière et d’espace et de volume.

Pour cela, un ouvrage de jardinage de référence est bien utile : le Traité du Potager Bio est la référence pour tous les jardiniers et Potager Urbain est plus spécifiquement destiné aux jardiniers urbains. Sinon les site comme Rustica et Binette & cornichon font partie des sources sûres en ligne.

C’est  à cette étape que vous décidez dans quel contenant vous allez mettre quelle plante et donc définir s’il vous manque des contenants.

Vous avez terminé votre planification ? C’est le moment d’agir pour mette votre année de jardinage sur de bons rails.

plan dessiné d'un potager de balcon

Passer à l’action

Étape 1 : trier vos graines

En janvier, c’est le bon moment de faire le tri de vos graines : mettez de côté celles qui sont périmées, vous pourrez tester leur capacité à germer avant de vous en débarrasser. Prévoyez de donner ou de troquer celles qui ne vous ont pas plues l’année passée. Listez ce que vous devez racheter.

Étape 2 : faire vos emplettes pour la saison de jardinage à venir

Avec votre bilan, vos plans et votre tri, vous êtes armé pour faire votre liste de «courses» jardinage : graines, contenants et éventuellement outils de jardinage.

Les graines

Je parle de courses mais rien ne vous oblige à dépenser.  Pour les graines, vous pouvez faire du troc en vous inscrivant sur une plateforme comme Graine de Troc ou en suivant les événements de trocs locaux

Si vous achetez des graines, je vous recommande la Ferme de Sainte-Marthe et le Biaugerme ou encore Kokopelli. Acheter en ligne vous permettra d’avoir accès à une plus grande variété de graines bio que dans les jardineries. C’est mon expérience des grandes surfaces de jardinage ou rayon jardinage des magasins de bricolage à Paris. Si votre expérience est différente, n’hésitez pas à la partager dans les commentaires : je suis toujours preneuse de bonnes adresses!

Pour celles et ceux qui n’aiment pas choisir, une box de jardinage peut-être la bonne solution : les variétés sont sélectionnés et vous recevez la box au bon moment avec les conseils qui vont bien. Je connais bien la Box à planter, mais il existe différentes options, notamment la box les petits radis destinée aux enfants. N’hésitez pas à partager dans les commentaires les box que vous appréciez !

mains avec des graines de roquette

Les contenants

En vous y prenant maintenant vous avez plus de chances de trouver en seconde main des contenants intéressants sur le Bon coin ou dans les recycleries.

Vous pouvz aussi profiter des soldes pour investir dans des contenants légers et de qualité.

Et pour les plus bricoleurs, c’est le moment de vous mettre à fabriquer vos bacs et jardinières,  ou au moins de commencer à récupérer du bois pour les construire.
Ne vous contentez pas de mettre la palette à la verticale pour former de mini-jardinières. C’est joli sur Pinterest, mais en pratique les plantes n’ont pas assez de place pour bien grandir et manquent très vite d’eau. Démontez les palettes pour en faire des bacs ou jardinières relativement grands qui seront plus productifs.

Les outils

Un arrosoir, un petit sécateur ou de bons ciseaux, un transplantoir ou une gouge et éventuellement des gants, une pelle à terreau sont les principaux outils à avoir pour jardiner sur son balcon.

Si vous avez la place sur votre balcon ou une cave, un lombricomposteur est idéal.
J’utilise un sac à compost Bacsac, sur un lit de graviers qui draine les écoulements éventuels.

Étape 4 : prendre soin de vos outils de jardinage

Si vous êtes déjà équipée : c’est le moment de nettoyer vos outils, de les désinfecter (à l’alcool), de les dérouiller le cas échéant (en leur faisant prendre un bain de vinaigre), d’affûter vos ciseaux ou votre sécateur.

Enfin en janvier on peut commencer à faire quelques semis.

 

Étape 5 : démarrer vos semis de plantes pour le potager

Les conseils sont à ajuster en fonction de votre région. Dans le Sud de la France, vous pourrez faire plus de semis. Dans les zones plus froides comme l’Est de la France ou la montagne vous devrez reporter les semis de quelques semaines.

Que semer à l’extérieur en Janvier ?

Si le sol n’est pas gelé, vous pouvez semer directement à l’extérieur des fèves et planter de l’ail.

Que semer à l’intérieur en Janvier ?

  • Légumes bulbes : cébette, oignons hâtifs et poireaux hâtifs
  • Légumes feuilles : laitues du printemps, mâche, épinards de printemps, chou kale
  • Légumes fruits / gousses : pois (petits pois, pois gourmands) dans un godet qu’on pourra mettre directement en terre ensuite
  • Herbes aromatiques : persil, livèche, sauge, ciboulette, ciboule chinoise
  • Fleurs comestibles : capucine

Vous pouvez faire vos semis dans des bacs à alvéoles, dans des boîtes d’œufs, dans des rouleaux de papier toilette transformés en godets, ou encore, des bouteilles en plastique, des godets de récupération ou en fibre végétale (coco, chanvre) que vous pourrez planter directement

Et vous qu’avez-vous prévu de faire ce mois-ci pour votre potager de balcon ?

PS : des conseils pour faire le plan du jardin d’herbe au balcon et les bonnes adresses pour jardiner en ville

1 réflexion sur « Que faire en janvier au potager de Balcon ? »

  1. Valerie Havard

    Bonjour Jessica!
    Merci pour ces bons conseils. Un jardinier averti a toujours quelque chose à faire et le printemps est souvent chargé. Mieux vaut donc réfléchir dès maintenant à ses futures plantations.
    Et pour ceux qui ne peuvent pas attendre, on peut essayer le cresson qui pousse toute l’année et la salade asiatique. Ils mettent du piquant dans les assiettes et dans les potagers ;-)

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *