Faire ses courses en mode Zéro-Déchet (ou presque)

S’il y a un domaine où l’on peut avoir un impact fort et visible pour réduire nos déchets, c’est bien en faisant nos courses alimentaires. Pour la Semaine Européenne de Réduction des Déchets, je vous présente mes modestes efforts en la matière (n’est pas Béa Johnson qui veut !) et je vous donne quelques pistes pour y parvenir.

Où faire ses courses ?

Le choix du circuit de distribution n’est pas anodin. Les courses en ligne ou en supermarché sont de loin les plus génératrices de déchets – emballages obligent. Alors qu’en fréquentant les magasins spécialisés dans le vrac on peut réduire drastiquement la taille de notre poubelle. Et bien sûr, il y a des solutions intermédiaires : le rayon vrac des magasins bio, les magasins de produits locaux et les commerces de proximité !

Mon expérience des courses presque zéro-déchet

Personnellement, je n’ai pas de magasin 100% vrac près de chez moi mais je fréquente assidument les rayons vrac des magasins autour de moi, et quand je vais dans mes commerces de proximité je fais en sorte d’amener mes contenants. Pour ma part j’utilise :

  • Des bocaux de récupération pour le thé, le café, les tisanes. J’ai la chance d’avoir un super magasin de thé près de chez moi et mon bocal a été parfaitement accepté dès la première visite.

 

  • Des sacs en tissu pour les produits d’épicerie en vrac, les fruits et légumes et les viennoiseries pour les enfants. Initialement, je voulais les fabriquer moi-même mais le principe de réalité – et ma procrastination – m’a rattrapée et j’ai fini par en acheter plusieurs lots lorsque je faisais courses dans mon quartier. Il s’agit de ce modèle en coton bio. Ce n’est sans doute pas la meilleure alternative possible mais ils ont le mérite d’avoir déjà remplacé des centaines de sachets papier chacun !
  • Un filet à provision pour les plus gros fruits et légumes (attention aux carottes qui ont tendance à s’échapper par les mailles du filet) ou pour regrouper les sacs en tissu. Look rétro assuré mais ça permet de transporter de belles quantités de fruits et légumes !
  • Des emballages en tissu ciré (bee’s wrap) faits maison pour les fromages. Il y a plein de tutos en ligne pour les faire. J’ai suivi celui de Banana Pancakes car la méthode au four me paraissait moins risquée que celle au fer à repasser (niveau tâches et contrôle de la température). J’ai fait les miens avec un vieux drap en coton bio et de la cire achetée pour faire un atelier bougies et … jamais utilisée. C’est assez simple si vous avez un four – bien plus simple que de coudre des sacs à vrac en tout cas.
  • Des boîtes en verre (qui font office de plats à gratin et vont aussi au congélateur) pour la viande, charcuterie, poisson. Je vous recommande vivement celles-ci. Il ne se passe pas un jour sans que j’utilise les miennes pour les courses, le rangement ou la cuisine. Elles sont vraiment super utiles et très solides (à condition de ne pas passer les couvercles au lave-vaisselle). Le bémol le plastique du couvercle, mais elle sont tellement pratiques que j’ai fait ce compromis. Le plastique est très rarement en contact avec les aliments.
  • Des boîtes d’œufs de récupération pour les œufs. Quand il n’y a pas de casse, on peut les réutiliser assez longtemps.
  • Des tote bags en tissu (vous savez, ceux qui se multiplient comme des petits pains  parce qu’on nous en offre à tout bout de champ !) et un sac à dos ou un chariot de courses pour transporter tout ça.

Comment se lancer dans les courses zéro-déchet ?

Mettre en place une nouvelle habitude c’est toujours un challenge et les conditions de réussite sont propres à chacun(e) : certains sont adeptes des petits pas d’autres du changement radical, à vous de voir ce qui vous convient mieux. Dans tous les cas vous pouvez suivre les étapes suivantes :

Étape 1 : faire le point

Commencez par faire le point sur ce que vous achetez, quand et où vous achetez afin d’identifier ce dont vous avez besoin pour vos courses et commencer à vous projeter sur les changements à opérer. Vous pouvez faire le point en rentrant des courses et compter le nombre de sacs en papier pour les légumes et le vrac par exemple.

Étape 2 : rassembler vos contenants existants

Faites le tour des placards pour trouver ce que vous avez déjà à la maison et qui pourrait servir pour vos courses zéro-déchet, car qui dit pas de nouvel objet, dit pas d’énergie dépensée à produire cet objet et à le transporter et in fine, pas de futur déchet supplémentaire. Pensez donc aux bocaux, aux boîtes et aux sacs réutilisables qui dorment dans vos placards.

Étape 3 : s’équiper

Si besoin (et si besoin seulement !) équipez-vous. C’est le moment de choisir des produits durables, sains, fabriqués dans le respect des hommes et de la planète, c’est-à-dire des matériaux inertes, qui durent longtemps, si possible qui ne sont pas produits à l’autre bout du monde ou de trouver le meilleur compromis possible pour vous en fonction de vos moyens.

Vous trouverez des bocaux, les boîtes en pyrex et même de jolis filets à provisions sur le site Landmade, un site qui sélectionne avec soins des objets utiles et familiers, made in France (ou le moins loin possible) de qualité dans des matériaux solides et les plus naturels possibles.

Étape 4  : enclencher le changement d’habitude

Les plus timides commenceront par les sacs à vrac dans un rayon vrac et les plus extrovertis tendront sans problème leur boîte à leurs commerçants. Oui la première fois c’est un peu difficile, le commerçant est parfois un peu déboussolé pour faire la tare, mais on est généralement récompensé par des félicitations du genre « Ah si seulement tout le monde faisait comme vous ! ». Et puis au bout de quelque temps tout le monde finit par trouver ça normal et on risque même de faire des émules.

Laissez-vous le temps ! Suivant les experts il faut 3 semaines voire 30 jours ou même 60 jours pour ancrer durablement un changement d’habitude quotidienne. Comme on ne fait pas forcément les courses tous les jours, il faudra sans doute plus de temps encore pour que faire vos courses avec vos contenants devienne un mode de fonctionnement par défaut.

Soyez positif et bienveillant avec vous -même : félicitez-vous si vous avez pensé à amener vos sacs de vrac au magasin mais ne vous flagellez pas si vous les oubliez parfois.

Rappelez-vous régulièrement pourquoi vous faites cela : en vous reconnectant aux raisons qui vous poussent à réduire vos déchets, vous trouverez plus facilement des raisons de continuer ou de reprendre vos bonnes habitudes (si vous avez eu un coup de mou).

Alors oui, il faudra peut-être repasser par la maison avant de faire les courses ou s’organiser, mais la satisfaction morale de ne rien mettre à la poubelle en rentrant des courses n’a pas de prix. Bref ça vaut le coup d’ancrer de nouvelles habitudes de consommation, vous ne trouvez pas ? Et vous quelles sont vos astuces et vos indispensables pour des courses sans déchets ou presque ?

Retrouvez d’autres conseils pour limiter vos déchets liés aux repas et à leur préparation et les recettes zéro-déchet du blog

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *