Archives de catégorie : Zéro-déchets

Smoothie banane kiwi…à boire sans paille

Une recette de smoothie banane kiwi ultra simple, prétexte à vous parler de réduction des déchets.

Je ne suis vraiment pas fan de plastique pour préparer les repas, conserver les aliments ou les déguster sur le pouce, a fortiori quand il s’agit d’objets à usage unique comme les couverts en plastique. Une telle absurdité quand on y pense. Continuer la lecture

zéro-déchets en cuisine et autour de l'alimentation, zéro-déchet en cuisine

Des ressources et bonnes adresses pour limiter les déchets liés à l’alimentation

Voici dont ma sélection de ressources pratiques pour limiter les déchets liés à la préparation des repas et à notre alimentation en général. Continuer la lecture

Pâques oblige, je vous parle d’œufs ou plutôt de coquilles et vous présente les différentes façons dont je les utilise sur mon balcon potager.

Dans ma famille, qui dit Pâques dit pâté berrichon, sorte de bombe calorique à base de farce de viande, d’œufs durs et de pâte feuilletée que j’aime encore déguster une fois l’an je l’avoue – les plus raisonnables pourront opter pour cette version végétale aux légumes et au fromage de chèvre, diablement tentante elle aussi. Continuer la lecture

Chips de chou vert au four

Comment faire des chips anti-gaspillage croquantes avec les feuilles extérieure des choux verts. Parce qu’il n’y a pas que le kale dans la vie !

Pour Noël, soucieuse de semer des graines vertes autour de moi, j’ai entrepris de préparer quelques différentes petites choses à grignoter à base de végétaux – oui un buffet festif sans saumon ni foie gras, c’est possible et c’est bon ! Continuer la lecture

Comment faire des conserves de compote maison

Compote_pommes7

Que faire si votre mamie / tonton / voisin / copine (rayez les mentions inutiles) vous donne 3, 5 ou même 10 kg de pommes de son verger ? Après les tartes, les strudels ou les gâteaux aux pommes  vous pouvez les transformer en compote à stériliser pour les conserver.

Pourquoi faire des conserves de compote maison ?

Raison n°1 : pour ne pas gaspiller les pommes !

Loin de moi l’idée d’encourager les citadins à acheter des pommes pour faire des conserves de compote maison. A 4€ le kilo de pommes bio sur le marché à Paris, ce serait d’ailleurs une aberration économique. En revanche si vous vous retrouvez par le plus heureux des hasards avec quantité de pommes qui risquent de se gâter, lancez-vous !

Compote_pommes

Raison n°2 : pour limiter les déchets

OK cette raison-là est la plus importante mais aussi la plus embarrassante pour moi car je dois avouer qu’il n’y a pas si longtemps j’achetais des tas de petits pots de compote pour bébé. Tellement pratique pour les desserts des enfants au quotidien… Mais tellement loin du zéro déchet : petit pot en plastique non recyclé (comme les pots de yaourt), couvercle en métal (non recyclé) et le carton (recyclé, lui) qui maintient 4 pots solidaires (alors que qu’on en achète 60 d’un coup) ! Pas de commentaire … C’est du passé.

Raison n°3 : pour des compotes à son goût (et avec plus de goût)

On peut se lancer dans des combos pommes / autres fruits : rhubarbe, pêches, abricots, mûres et myrtilles au début de la saison des pommes, poires et coings par la suite. La liste n’est pas exhaustive. Ajoutez à cela vos épices préférées et la quantité de sucre qui vous convient : c’est le monde fantastique du fait-maison où les saisons et votre imagination sont les seules limites !

Compote_pommes4

Le matériel nécessaire pour des conserves

Les bocaux

J’ai utilisé des bocaux en verre à monture métallique qui dormaient dans les placards de ma grand-mère mais différents types de bocaux peuvent convenir comme ceux-ci, ou encore ceux-là. Choisissez la taille qui correspond le mieux à votre usage (et qui tiendra dans le récipient utilisé pour la stérilisation). J’ai choisi des bocaux de 350 g car cela correspond à 3 portions pour les enfants.

NB : les bocaux à confiture classiques ne sont pas adaptés pour la stérilisation.

Les rondelles en caoutchouc

On en trouvent désormais à ouverture facile avec deux languettes qui se séparent facilement ou bien pour les modèles classiques, on peut utiliser un tire-rondelle.

Compote_pommes3

Un grand récipient pour la stérilisation

Une grande marmite, une cocotte, un stérilisateur, peu importe pourvu que les bocaux, une fois calés soient recouverts de 2 cm d’eau au minimum. Il ne doivent pas non plus s’entrechoquer pendant la cuisson.

Un vieux torchon (propre!)

A mettre dans le fond du récipient pour éviter les chocs et pour laisser circuler l’eau sous les bocaux pendant la stérilisation. Les stérilisateurs sont équipés d’un dispositif ad hoc.

Une louche et un entonnoir à bocaux

Pour remplir les pots sans encombre et éviter de salir le col des bocaux. Côté entonnoir, j’utilise celui-ci et il me sert tous les jours ou presque – non je fais pas des compotes ou des confitures tous les jours ! – pour transférer les restes dans des bocaux ou bien les ingrédients achetés en vrac du sachet de courses au bocal de stockage dans la cuisine.

Compote_pommes6

Un minuteur

Pour être sûr de ne pas se tromper sur le temps de stérilisation.

Imprimer
clock clock iconcutlery cutlery iconflag flag iconfolder folder iconinstagram instagram iconpinterest pinterest iconfacebook facebook iconprint print iconsquares squares iconheart heart iconheart solid heart solid icon
Conserves de compote de pomme maison

Conserves de compote


  • Auteur: Jessica Kroon
  • Total: 1 heure
  • Pour: 2 bocaux de 350 g 1x

Description

Une recette simple pour transformer et conserver un surplus de pommes et s’en régaler jusqu’à la prochaine récolte


Ingrédients

Proportions
  • 500 g de pommes
  • Jus d’1/2 citron
  • 1 c.s. de sucre de canne (plus ou moins suivant la teneur en sucre des pommes et votre goût)
  • 1 morceau de cannelle
  • 1 zeste de citron bio
  • 2 verres d’eau (25cl)

Instructions

  1. Vérifier l’état des bocaux et laisser de côté ceux qui sont ébréchés ou fêlés. Bien nettoyer les bocaux et les rondelles en caoutchouc. Les mettre à égoutter sur un torchon propre. Bien nettoyer et préparer le récipient pour la stérilisation.
  2. Laver, peler et épépiner les pommes. Les couper en gros dés et les mettre au fur et à mesure dans une casserole à fond épais.
    Ajouter le bâton de cannelle, une bande de zeste de citron, le jus de citron et l’eau.
    Mettre à cuire sur feu moyen à couvert en remuant de temps en temps pendant 10 à 15 minutes.
  3. Pendant ce temps, stériliser les bocaux en les mettant ouverts dans le grand récipient, couverts d’eau bouillante pendant 10 minutes à compter de l’ébullition. Si l’eau est calcaire, ajouter 1 c.c. de vinaigre d’alcool, pour éviter le dépôt blanchâtre sur les bocaux.
  4. Faire tremper les rondelles en caoutchouc dans de l’eau bouillante.
  5. Retirer les bocaux de la marmite de stérilisation. Les égoutter. Placer les rondelles en caoutchouc sur les couvercles.
  6. Quand la compote est cuite, ajouter le sucre et la passer au mixer pour obtenir une consistance plus ou moins lisse suivant ce que l’on préfère.
  7. Remplir les bocaux jusqu’à la limite de remplissage indiquée ou 2 cm en dessous du haut du col à l’aide d’une louche et d’un entonnoir à bocaux.
  8. Avec un torchon propre, bien nettoyer le rebord des pots avant de les fermer. Les placer dans le récipient de stérilisation (avec l’eau restant de la stérilisation préalable des bocaux).
    Porter le tout à ébullition. Compter 20 minutes de stérilisation à partir de l’ébullition
  9. Laisser les bocaux refroidir dans l’eau. Une fois les bocaux refroidis, les égoutter, les essuyer et vérifier qu’ils sont bien hermétiques.

Notes

  1. Les bocaux de compote se conservent jusqu’à 1 an dans un endroit sec et frais, à l’abri de la lumière
  2. Précautions à prendre pour les conserves de compote maison
    • Les bocaux (même les anciens) doivent être en parfait état, sans ébréchures, ni fêlures. Il faut bien les laver, et les stériliser à l’eau bouillante pendant une dizaine de minutes.
    • Les rondelles (ou les capsules) doivent être neuves et bien adaptées au diamètre du col du  bocal.
    • Les étapes de la réalisation de la recette à la fin de stérilisation doivent s’enchaîner rapidement. La compote est mise en pot quand elle est encore chaude et stérilisée dans la foulée.
    • Après la stérilisation, on vérifie que le vide d’air s’est bien réalisé et qu’on ne peut pas ouvrir le bocal en soulevant le couvercle ou la capsule à la main.
  • Préparation: 15 mins
  • Cuisson: 45 mins
  • Catégorie: Dessert
  • Méthode: Stérilisation
  • Cuisine: Conserve

Mots clefs: compote, conserve, pomme, pommes

Enregistrer

Enregis

En

Enregistrer