Comment faire des lasagnes de permaculture sur balcon ?

lasagne de permaculture dans un pot

En ces temps de confinement (NDLR : quand j’écris ce post nous sommes en plaine pandémie mondiale et afin de freiner l’épidémie, nous avons été invités à rester chez nous, les commerces non essentiels, dont les jardineries sont fermés), on a du temps mais pas forcément de terreau. Voici une technique qui vous permettra de cultiver avec peu de moyen et en limitant l’impact sur l’environnement. Avec cette technique vous limiterez vos achats de terreau et vous réduirez vos déchets tout en produisant de délicieux légumes et aromates en ville.

Lasagnes de permaculture, kézaco ?

Pour ceux qui auraient des doutes : non, il ne s’agit pas d’un plat de lasagnes préparées avec des légumes cultivés en permaculture mais une technique de culture.

Cela consiste à superposer des couches de différentes matières organiques (d’où leur nom) pour cultiver des légumes et des aromates même sur une terre de mauvaise qualité, une surface bétonnée ou – ce qui nous intéresse ici – des pots, bacs ou jardinières sur un balcon.

Cela revient à faire un compost en alternant les couches de matières et à l’utiliser tout de suite, avant d’attendre que le matière soit bien décomposée. La décomposition de la matière se fera en même temps que la pousse des légumes, des aromatiques ou des fleurs comestibles. Le tout pour pas un centime, dans vos pots existants !

La technique des lasagnes est bien adaptée en milieu urbain car elle permet de créer de toute pièce un « sol » fertile à partir de déchets, qu’on évite ainsi d’incinérer.

Et la permaculture dans tout ça ?

La permaculture, est une approche holistique, une méthode de conception globale voire même une philosophie dont le but est de prendre soin de la nature, des Hommes et de partager équitablement.

Bref c’est bien plus que l’agroécologie ou le jardinage en accord avec la nature. Je ne vais pas le détailler ici mais je vous invite à lire cet article pour aller au-delà des lieux communs sur la permaculture.

La technique des lasagnes en tant que valorisation de ressources existantes s’inscrit bien dans cette philosophie.

Ce dont vous avez besoin pour faire vos lasagnes de permaculture sur balcon

Pour faire une belle lasagne en pot, vous avez besoin d’un contenant, éventuellement d’un matériau pour le drainage, de matière organique brune et sèche d’une part et verte et humide, d’autre part et d’un peu de terreau.

C’est parti pour les explications détaillées.

Il vous faut un contenant

Vous pouvez faire vos lasagnes dans un pot, une jardinière, un bac, quelle que soit la taille.
Mais pensez qu’il vous faudra suffisamment de matière pour remplir votre contenant.

Peu importe la matière du contenant – même si à titre personnel, je préfère les matériaux naturels, renouvelables ou recyclés. Votre contenant peut être en bois, plastique, terre cuite, géotextile, métal, tant que le contenant est percé ou laisse passer l’eau par le dessous.

Par exemple :

  • un pot en géotextile
  • une jardinière en plastique
  • un pot en terre cuite
  • un sac de courses en polyproplylène tissé
  • une table de culture en métal
  • une caisse de vin en bois
Faire une lasagne de permaculture dans un pot

Il vous faut de quoi faire couche drainante

NB : cela n’est pas nécessaire pour les contenants en géotextile qui sont suffisamment aérés.

Pour faire un couche drainante dans le fond de votre contenant vous pouvez utiliser, au choix :

  • des billes d’argile,
  • des petits cailloux.
  • de la pouzzolane, une roche volcanique concassée très aérée.

Note spéciale confinement : si vous n’avez rien de tout ça sous la main, essayez des petits morceaux de bois (par exemple des baguettes de restaurants asiatiques) coupées en morceaux, des coquilles d’œufs en gros morceaux, du carton ondulé plié / froissé, des coquilles de noix, de noisettes ou d’amandes, des noyaux de cerises, abricots, pêches (on ne sait jamais si on est confinés jusqu’à l’été)

De la matière organique carbonée (c’est à dire plutôt brune et sèche)

Vous pouvez utiliser :

  • du carton  (carton ondulé, boîtes d’œufs, rouleau de papier toilette)
  • des plantes sèches (vos pieds de tomates séchés de l’an dernier par exemple)
  • des petites branches
  • de la paille (celle que l’on trouve sous les fromages comme le Brie par exemple)
  • de la fibre de coco (vendue est briques compressées)
  • les petits filaments de bois que l’on trouve autour des fruits comme les grenades
  • le bois d’une boîte de camembert ou des pains de mie dans certaines boulangeries
  • des feuilles mortes
  • du paillage (coco, cosses de sarrasin, paillette de lin, miscanthus, etc)
  • du charbon de bois

Si vous avez plusieurs matériaux sous la main, n’hésitez pas à les mélanger

De la matière organique azotée (c’est à dire humide et verte)

Vous pouvez utiliser :

  • des épluchures et déchets de cuisine végétaux crus peaux de fruits et des légumes, racines, trognons,
  • des sachets de thé, du thé infusé ou marc de café (même si techniquement il contient plus de carbone que d’azote, comme il est humide, je préfère le mettre avec la matière humide)
  • des engrais verts grossièrement broyés (ce sont des plantes sue lon fait pousser non pour les récolter mais pour les broyer et qu’ils enrichissent le sole : par exemple : colza, moutarde, fenugrec, feverolles, etc.)
  • des mauvaises herbes qui poussent dans vos pots (sauf si les graines sont déjà formées)

Si vous avez un lombricomposteur, n’hésitez pas à ajouter quelques lombrics, ils pourront participer activement à la décomposition de la matière !

Ce qu’il faut éviter de mettre dans votre lasagne :

  • du papier ou du carton imprimé / glacé
  • des agrumes car ils mettent beaucoup de temps à se décomposer acidifient trop le substrat
  • les pelures d’ail et d’oignon – si vous mettez des lombrics dans votre lasagne car ils sont vermifuges !
  • de le viande, du poisson, des produits laitiers
  • des légumes et des fruits cuits autres préparation cuisinées
  • des plantes malades ou porteuses de parasites
  • des plantes traitées chimiquement
  • des fleurs de fleuriste traditionnel (les fleurs coupées bio sont OK en revanche)

Comment faire concrètement  la lasagne de permaculture ?

  1. Commencer par une couche drainante de 2 à 5 cm cm de hauteur (suivant la hauteur et le volume de votre contenant) : 2 cm pour les petits contenants et 5 cm – voire plus pour les très grands contenants – passer directement à l’étape 2 si vous utilisez un pot en géotextile.
  2. Placer dessus 2 épaisseurs de carton brun ondulé
  3. Ajouter une couche de déchets « verts » azotés de 5 cm à 10 cm (là encore à moduler en fonction de la taille de votre pot / bac) et bien tasser.
  4. Recouvrir de déchets bruns carbonés sur 5 cm (ou plus également)
  5. Renouveler les étapes 3 et 4 jusqu’à 2 à 5 cm du bord (toujours en fonction du volume de votre contenant).
  6. Bien tasser entre chaque couche
  7. Enfin ajouter une couche de terreau pour bien remplir le pot et tasser encore.
  8. Vous pouvez ajouter quelques lombrics sur le dessus. Mettez le pot à la lumière les lombrics vont vite s’enfoncer dans le pot et commencer leur travail de décomposition.
  9. Arroser la lasagne
  10. C’est prêt vous pouvez semer ! Pour les repiquage attendez 5 à 10 jours et si besoin, re-remplissez la lasagne. Vous pouvez également pailler par dessus le terreau.

Au fil du temps la lasagne va diminuer de volume et l’année prochaine vous devrez la re-remplir en procédant de même directement au-dessus de ce qui reste de lasagne dans votre pot.

Ma lasagne de permaculture s’est affaissée, que faire ?

Si votre lasagne s’affaisse au bout de quelques jours, c’est sans doute que vous n’avez pas assez tassé ou que vous avez utilisé des déchets en morceaux relativement gros.

Ce ce n’est pas dramatique, vous pouvez continuer comme ça avec les semis en place et attendre la prochaine rotation de culture pour re-remplir votre lasagne en ajoutant à nouveau des couches alternées de matière azotée et de matière carbonée.

Pour limiter l’affaissement de la lasagne, 2 solutions :

  • couper les déchets et le matériau carboné en très petits morceaux (quitte à émincer vos épluchures) et vraiment bien bien tasser et ajouter plus de terreau qui ira se loger dans les interstices.
  • ou bien vous pouvez monter votre lasagne en 2 temps (ou plus), c’est-à-dire que vous montez 4 couches = 2x 1 couche matière azotée + 1 couche de matière carbonée + un peu de terreau. Vous arrosez, vous tassez régulièrement, puis au bout de quelques jours vous rajouter une (ou des couches de matière azotée et de matière carbonée.

Bon jardi-upcycling à vous !

Vous avez aimé ce tuto, n’hésitez pas à me le dire en laissant votre commentaire en dessous ou en le partageant sur les réseaux sociaux

PS : 10 bonnes raisons de jardiner en ville et mes bonnes adresses pour jardiner en ville, justement.

22 réflexions sur « Comment faire des lasagnes de permaculture sur balcon ? »

  1. Nathalie

    Bonsoir,
    Je vous avais parlé de mon projet d’utiliser des sacs à gravats. Finalement, j’ai opté pour de grosses poubelles extérieures (c’est pas beau mais je ne les verrai pas). J’ai déjà collecté des feuilles mortes, des branchages en forêt (car chez moi, j’ai deux noyers mais je n’arrivais pas à savoir si on pouvait utiliser cette essence). J’ai collecté beaucoup de cartons dont j’ai enlevé les parties imprimées, les étiquettes, scotch. Je vais bientôt tondre la pelouse. Puis-je utiliser la tonte pour ma lasagne ? Je complèterai avec des déchets de cuisine (mais vu que nous ne sommes que 2, ça ne va pas aller vite). Du coup, je pourrai utiliser mes lasagnes d’ici un mois je pense. Merci à vous. Bonne soirée

    Répondre
  2. Nathalie

    Bonjour Jessica,
    Merci pour votre réponse. Est-ce encore temps de commencer une lasagne ? Je vais utiliser des sacs à gravats pour mes plants de tomate, pensez-vous que cette façon de faire puisse convenir ? Merci. Bon dimanche. Nathalie

    Répondre
    1. Jessica Kroon Auteur de l’article

      Jusqu’en mai, ça me semble ok surtout si tes contenants sont respirants comme les contenants en géotextile
      Est-ce le cas des sacs de gravats ? Je ne pratique pas ces contenants, à toi de voir / expérimenter
      Par contre il faudra sans doute que tu fasses un trou dans ta lasagne pour y mettre un mélange terreau / compost pour tes plantations afin que les racines ne soient pas en contact avec la matière non décomposée.

  3. Nathalie

    Bonjour,
    Je débute dans le jardinage. J’ai pas mal de grosses jardinières et de sacs de gravats que je vais utiliser pour mon potager car la terre de mon jardin est impossible à travailler. J’ai déjà acheté du terreau horticole mais je découvre votre méthode qui me tente beaucoup. Cette année, est-ce trop tard pour suivre votre méthode en s’y prenant maintenant ? S’il est encore temps, puis-je utiliser le terreau horticole pour la couche du dessus ou est-il trop riche ? Sinon, si j’utilise le terreau horticole cette année, puis-je faire votre méthode en laissant le terreau au fond des pots ou fraudra-t-il tout recommencer ? Je découvre chaque jour et je me passionne désormais pour le jardinage. Merci pour votre aide. Bonne fin de journée

    Répondre
    1. Jessica Kroon Auteur de l’article

      Aucun souci pour le terreau horticole sur le dessus de la lasagne – dans mon cas, pendant le confinement, je ne pouvais pas faire autrement qu’avec du vieux terreau épuisé, mais c’est nickel aussi !

  4. Sarah Merias

    Merci Jessica pour ces précieuses et très claires informations. J’ai commencé les lasagnes, je vais expérimenter cette technique cet été, et peut-être un en terreau pour comparer. Je vous ferai un retour. En général l’été, le terreau est très sec, j’esperai gagner un peu en humidité avec les lasagnes, est-ce que je me trompe ?
    J’ai des contenants en geotextile, je vais tester aussi.

    Répondre
  5. Sarah Merias

    Bonjour,

    Après discussion avec quelques jardiniers amateurs, on me dit que les lasagnes pourraient brûler mes plants s’il chauffe trop. Avez-vous déjà eu ce souci ? Je suis en charente maritime, limite dusud ouest, sur une terrasse au 3eme etage où le soleil est présent quasiment toute la journée et où il peut faire très chaud (climat oceanique). Avez-vous quelques recommandations à ce sujet.
    Merci pour les informations que vous pouvez m’apporter.
    Bonne journée à tous.

    Répondre
    1. Jessica Kroon Auteur de l’article

      Alors je n’ai jamais eu le problème et je suis plein sud en plein Paris et ça cogne dur en été.
      Ce qui peut griller les plants à mon avis c’est plus la chaleur atmosphérique , la réverbération, le manque d’eau plus que le substrat qu’elles ont au pied, même si ça peut peut être jouer

      Maintenant, pour être parfaitement scientifique, il faudrait faire un comparatif lasagne VS terreau dans des contenants parfaitement identiques, y planter des plants identiques (et encore 2 ça me semble un peu léger pour avoir un résultat statistiquement significatif car 2 plants ne sont jamais parfaitement identiques) les mettre exactement au même endroit et voir s’il y a une différence + pendre des mesures de température des substrats aussi.

      Sinon anticiper les lasagnes et les faire en automne hiver, comme ça elle seront décomposées au printemps, et dans ce cas, il n’y a pas de différence à mon sens avec du terreau classique.

      Un léger dégagement de chaleur un peu plus tôt dans la saison est un avantage concurrentiel (bien connus de celles et ceux qui cultivent sur couche chaude)

      Les contenants qui respirent comme le géotextile permettent aussi à la lasagne de respirer, de se décomposer rapidement et sans doute de moins chauffer.

      Mais le mieux ça reste à mon avis de faire des lasagnes en automne / hiver et début de printemps, mais pas quand il fait trop chaud !

      Et si vous faites l’expérience, je suis preneuse du retour ^^

  6. Cyril Beck

    Bonjour Jessica!

    Merci beaucoup. On s’y colle tout de suite!

    Est-ce le même principe dans un jardin en pleine terre?

    Cordialement

    Cyril

    Répondre
    1. Jessica Kroon Auteur de l’article

      Les lasagnes, c’est plutôt pour de la culture hors sol dans des bacs.
      En pleine terre, tu vas plutôt amender avec du compost mûr ou faire du compostage de surface.
      Eventuellement si tu as un sol très très pauvre ça se tente. Pour booster en matière. J’avoue que je ne sais pas si ça se fait ^^

    2. Garçonnet

      Bonjour !faut il mettre plus de carbone, que d azote,car ailleurs ils disent plus de carbone ?

  7. Berroyer

    Bonjour
    Súper article!!! Merci :)

    Je suis à Montréal pensez vous que cela va fonctionner si je le fais dans une jaridiniwre et que je met ma jardinière dehors (il gèle en ce moment)

    Répondre
    1. Jessica Kroon Auteur de l’article

      Je te recommande plutôt d’attendre le printemps maintenant. Il est préférable de les faire soit au printemps soit à l’automne.

  8. ste

    bonsoir
    je voudrais faire, vu confinement, une jardinière sur mon balcon et faire lasages dedans
    j’ai un meuble en bois contreplaqué, je vais faire trous ds le fond
    dois je mettre un plastique ds le meuble pr protéger le contreplaqué?
    ou juste dessous pr protéger mon balcon si ca coule?
    ou mieux vaut un bac plastique troué comme ça le plastique pourri pas?
    ou alors une grande cagette?
    merci bcp
    je peux vous envoyer photo?

    Répondre
  9. SAGNARD

    Bonjour Jessica,
    En fait, je m’aperçois que j’ai tout sous la main pour me lancer.
    J’ai du terreau mais j’ai vraiment envie d’essayer les lasagnes de permaculture.
    Je m’y mets demain.
    Merci pour cet article.
    J’espère qu’il y aura une suite pour construire et développer mon potager.
    Bien à vous.
    Bérénice

    Répondre
  10. Valerie

    Bonjour Jessica,
    merci pour cet article très instructif ! Il donne envie d’essayer tout de suite. J’ai la chance d’avoir encore un peu de terreau pour mon balcon-jardin, mais j’avais peur de venir à en manquer. Avec cette méthode, rien ne va plus m’arrêter ;-)
    Amicalement
    Valérie

    Répondre
    1. Jessica Kroon Auteur de l’article

      Super Valérie !
      C’est exactement pour cela que j’ai écrit ce billet sur une technique que j’utilise depuis plusieurs années maintenant.
      jardinage à toi pendant le confinement !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.