Que faire en mars au potager de balcon ?

Une check-list des tâches à faire au potager de balcon à l’arrivée du printemps

Si février marque le début du réveil de la nature, mars marque vraiment l’arrivée du printemps. D’un point de vue météorologique, on considère qu’il débute le 1er mars et au niveau calendaire c’est bien sûr l’équinoxe autour du 20 mars qui marque le départ de la saison.

Suivant les régions, il peut encore faire assez froid en mars et le risque de gel est toujours là. Aussi devrez-vous adapter ces conseils en fonction de votre région de résidence. Les conseils qui suivent s’appliquent pour la zone océanique. En climat continental et montagnard, vous devrez différer quelques semis. En zone méditerranéenne en faire plus. N’hésitez pas à apporter votre grain de sel sur le sujet dans les commentaires !

Voici donc les différentes tâches que vous pouvez entreprendre en mars pour un potager de balcon fertile et qui donne en abondance ce printemps.

Organisation et logistique du potager de balcon en mars

Si vous ne l’avez pas encore fait, vous pouvez toujours organiser votre potager, acheter vos outils et vos graines. Reportez-vous à mon post précédent Que faire en janvier au potager de balcon

Plantations à faire en mars au potager de balcon

Quelles aromatiques planter en mars sur votre balcon ?

C’est le moment de planter des herbes aromatiques en pot dans le commerce soit chez les fleuristes, les primeurs ou en ligne (retrouver mes bonnes adresses pour les acheter ici)

Parmi elle, le thym, le romarin, la sauge, la ciboulette, la menthe, l’estragon, la lavande, la sarriette, l’hysope, la mélisse (ces trois dernières se trouvent plus rarement sur les étals de fleuristes, vous devrez peut-être en passer par des semis – voir plus bas)

En revanche il est encore trop tôt pour la coriandre et le basilic qui devront rester à l’intérieur !

Rempoter la menthe, la mélisse et la ciboulette

Si vous avez déjà de la mélisse, de la menthe ou de la ciboulette, c’est le moment de les rempoter. La mélisse et la menthe sont des plantes ayant sensiblement les mêmes besoins, vous pouvez donc les cultiver de la même façon et même les associer dans un même contenant (assez grand). Vous trouverez les conseils pour vous en occuper ici et .

Les autres plantation à faire en mars

Les pommes de terre (que vous aurez préalablement fait germer)
Mais aussi l’ail, l’oignon et échalotes
Des fraisiers

Les repiquages à faire en mars au potager de balcon

Repiquer kezaco ?
Repiquer une plante consiste à la déplacer de l’emplacement où elle a été initialement semée vers un contenant plus grand ou son emplacement définitif.

Si vous avez fait des semis au mois de février dans des boîtes à œufs ou des plaques des petites alvéoles, c’est le moment de transférer vos plantules dans un contenant plus grand : un godet ou même directement dans un bac, un pot, une jardinière.

Les semis à faire en mars pour le potager de balcon

Semis à l’extérieur

  • Légumes feuilles : mizuna, moutardes, roquette, arroche, chénopode, cresson alénois, épinards de printemps, laitue de printemps, poireau d’été
  • Légumes gousses ou graines : fèves, petits pois, pois gourmands
  • Légumes racines : carottes, navet, radis, chou rave
  • Herbes aromatiques : aneth, cerfeuil, persil

Semis à l’intérieur

  • Légumes feuilles : blettes, chou à couper asiatiques (pak choi ou pe tsai) ou chou kale, claytone de Cuba, oseille, pourpier, tétragone (cousine de l’épinard)
  • Fleurs comestibles : bourrache, capucine, chrysanthème comestible, lavande, mauve, monarde, oeillet d’inde et tagètes
  • Légumes fruits : aubergine, cornichon, physalis, piment / poivron, tomate
  • Herbes aromatiques : agastache, basilic, coriandre, cumin, hysope, mélisse, menthe, pimprenelle, romarin, sarriette, sauge, thym

Et vous qu’avez-vous prévu de semer ou planter en mars ? Dites-le-moi dans les commentaires !

PS : faut-il semer ou rempoter les herbes aromatiques ? Et mes bonnes adresses pour jardiner en ville

2 réflexions sur « Que faire en mars au potager de balcon ? »

  1. Valerie

    Pour savoir quand commencer mes semis et lancer la nouvelle saison de jardinage, je me fie à la phénologie. Quand le forsythia puis le cerisier fleurissent, c’est le « premier printemps » et le début de nouvelles aventures ;-)

    Répondre
    1. Jessica Kroon Auteur de l’article

      Mais oui c’est sûr il faut observer ce qui se passe autour de nous dans la nature.
      Auriez-vous une ressource à partager pour apprendre à mieux observer les variations saisonnières ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *