Comment faire des conserves de compote maison

Compote_pommes7Que faire si votre mamie / tonton / voisin / copine (rayez les mentions inutiles) vous donne 3, 5 ou même 10 kg de pommes de son verger ? Après les tartes ou les strudels,  vous pouvez les transformer en compote à stériliser pour les conserver.

 

Pourquoi faire des conserves de compote maison ?

Raison n°1 : pour ne pas gaspiller les pommes !

Loin de moi l’idée d’encourager les citadins à acheter des pommes pour faire des conserves de compote maison. A 3,90€ le kilo de pommes bio sur le marché à Paris, ce serait d’ailleurs une aberration économique. En revanche si vous vous retrouvez par le plus heureux des hasards avec quantité de pommes qui risquent de se gâter, lancez-vous !

Compote_pommes

Raison n°2 : pour limiter les déchets

OK cette raison-là est la plus importante mais aussi la plus embarrassante pour moi car je dois avouer qu’il n’y a pas si longtemps j’achetais des tas de petits pots de compote pour bébé. Tellement pratique pour les desserts des enfants au quotidien… Mais tellement loin du zéro déchet : petit pot en plastique non recyclé (comme les pots de yaourt), couvercle en métal (non recyclé) et le carton (recyclé, lui) qui maintient 4 pots solidaires (alors que qu’on en achète 60 d’un coup) ! No comment… C’est du passé.

 

Raison n°3 : pour des compotes à son goût (et avec plus de goût)

On peut se lancer dans des combos pommes / autres fruits : rhubarbe, pêches, abricots, mûres et myrtilles au début de la saison des pommes, poires et coings par la suite. La liste n’est pas exhaustive. Ajoutez à cela vos épices préférées et la quantité de sucre qui vous convient : c’est le monde fantastique du fait-maison où les saisons et votre imagination sont les seules limites !

Compote_pommes4

 

Le matériel nécessaire pour des conserves

Les bocaux

J’ai utilisé des bocaux en verre à monture métallique qui dormaient dans les placards de ma grand-mère mais différents types de bocaux peuvent convenir comme ceux-ci, ou encore ceux-là. Choisissez la taille qui correspond le mieux à votre usage (et qui tiendra dans le récipient utilisé pour la stérilisation). J’ai choisi des bocaux de 350 g car cela correspond à 3 portions pour les enfants.

NB : les bocaux à confiture classiques ne sont pas adaptés pour la stérilisation.

 

Les rondelles en caoutchouc

On en trouvent désormais à ouverture facile avec deux languettes qui se séparent facilement ou bien pour les modèles classiques, on peut utiliser un tire-rondelle.

Compote_pommes3

Un grand récipient pour la stérilisation

Une grande marmite, une cocotte, un stérilisateur, peu importe pourvu que les bocaux, une fois calés soient recouverts de 2 cm d’eau au minimum. Il ne doivent pas non plus s’entrechoquer pendant la cuisson.

 

Un vieux torchon (propre!)

A mettre dans le fond du récipient pour éviter les chocs et pour laisser circuler l’eau sous les bocaux pendant la stérilisation. Les stérilisateurs sont équipés d’un dispositif ad hoc.

 

Une louche et un entonnoir à bocaux

Pour remplir les pots sans encombre et éviter de salir le col des bocaux. Côté entonnoir, j’utilise celui-ci et il me sert tous les jours ou presque – non je fais pas des compotes ou des confitures tous les jour ! – pour transferer les restes dans des bocaux ou bien les ingrédients achetés en vrac du sachet de courses au bocal de stockage dans la cuisine.

Compote_pommes6

Un minuteur

Pour être sûr de ne pas se tromper sur le temps de stérilisation.

 

Précautions à prendre pour les conserves de compote maison

  • Les bocaux (même les anciens) doivent être en parfait état, sans ébréchures, ni fêlures. Il faut bien les laver, et les stériliser à l’eau bouillante pendant une dizaine de minutes.
  • Les rondelles (ou les capsules) doivent être neuves et bien adaptées au diamètre du col du  bocal.
  • Les étapes de la réalisation de la recette à la fin de stérilisation doivent s’enchaîner rapidement. La compote est mise en pot quand elle est encore chaude et stérilisée dans la foulée.
  • Après la stérilisation, on vérifie que le vide d’air s’est bien réalisé et qu’on ne peut pas ouvrir le bocal en soulevant le couvercle ou la capsule à la main.

Pour plus d’informations sur les conserves maison, consultez les sites spécialisés mentionnés à la fin de l’article.

 

Recette et la marche à suivre

Cette recette toute simple est relevée par l’association citron / cannelle. Délicieuse par elle-même, elle fera aussi merveille dans des chaussons aux pommes.

Comment faire des conserves de compote
 
Préparation
Cuisson
Total
 
Auteur:
Pour: 2 bocaux de 350 g
Ingrédients
  • 500 g de pommes
  • Jus d'1/2 citron
  • 1 c.s. de sucre de canne (plus ou moins suivant la teneur en sucre des pommes et votre goût)
  • 1 morceau de cannelle
  • 1 zeste de citron bio
  • 2 verres d'eau (25cl)
Instructions
  1. Vérifier l'état des bocaux et laisser de côté ceux qui sont ébréchés ou fêlés.
  2. Bien nettoyer les bocaux et les rondelles en caoutchouc. Les mettre à égoutter sur un torchon propre.
  3. Bien nettoyer et préparer le récipient pour la stérilisation.
  4. Laver, peler et épépiner les pommes. Les couper en gros dés et les mettre au fur et à mesure dans une casserole à fond épais.
  5. Ajouter le bâton de cannelle, une bande de zeste de citron, le jus de citron et l'eau.
  6. Mettre à cuire sur feu moyen à couvert en remuant de temps en temps pendant 10 à 15 minutes.
  7. Pendant ce temps, stériliser les bocaux en les mettant ouverts dans le grand récipient, couverts d'eau bouillante pendant 10 minutes à compter de l'ébullition. Si l'eau est calcaire, ajouter 1 c.c. de vinaigre d'alcool, pour éviter le dépôt blanchâtre sur les bocaux.
  8. Faire tremper les rondelles en caoutchouc dans de l'eau bouillante.
  9. Retirer les bocaux de la marmite de stérilisation. Les égoutter. Placer les rondelles en caoutchouc sur les couvercles.
  10. Quand la compote est cuite, ajouter le sucre et la passer au mixer pour obtenir une consistance plus ou moins lisse suivant ce que l'on préfère.
  11. Remplir les bocaux jusqu'à la limite de remplissage indiquée ou 2 cm en dessous du haut du col à l'aide d'une louche et d'un entonnoir à bocaux.
  12. Avec un torchon propre, bien nettoyer le rebord des pots avant de les fermer. Les placer dans le récipient de stérilisation (avec l'eau restant de la stérilisation préalable des bocaux).
  13. Porter le tout à ébullition. Compter 20 minutes de stérilisation à partir de l'ébullition.
  14. Laisser les bocaux refroidir dans l'eau. Une fois les bocaux refroidis, les égoutter, les essuyer et vérifier qu'ils sont bien hermétiques.
  15. Conserver les bocaux de compote dans un endroit sec et frais, à l'abri de la lumière jusqu'à 1 an.
Sources :

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

21 réflexions au sujet de « Comment faire des conserves de compote maison »

  1. Jean-marc BURTSCHER

    Merci pour les conseils que vous donnez sur votre site,
    je stérilise mes pots depuis peu, en fait depuis que je suis l’heureux propriétaire d’un verger de 15 arbres. J’ai des espèces anciennes que l’on ne retrouve plus ou guère. Bref je fais en moyenne une cinquantaine de pots de compote, le reste partant en jus et cidre et surtout cadeau pour les amis.
    Que pensez vous des stérilisateurs électriques, connaissez vous des modèles à conseiller.
    Merci de votre réponse.
    Jean-Marc B.

    Répondre
    1. Jessica Kroon Auteur de l’article

      Oh la chance pour le verger ! De mon côté je ne fais que de petites quantités du coup je me débrouille sans stérilisateur ad hoc (que je n’aurais pas la place de stocker d’ailleurs !) donc je ne saurais pas vous aiguiller sur le sujet. Bonne recherche

    2. Claude

      Bonjour Jean-Marc,

      J’ai un stérilisateur électrique de marque allemande depuis plus d’un an. Capacité : 27 ou 28 l.
      Il faut choisir un modèle sans robinet d’évacuation de l’eau, j’ai lu bcp de témoignages comme quoi il y avait souvent des fuites conséquentes par ce robinet…
      Le stéril. électrique est très pratique : on programme la T° et la durée, le compte à rebours se met en route dès que l’eau bout et il s’arrête tout seul.
      Pour l’entretien, il faut passer les parois internes de temps en temps au vinaigre à cause du calcaire qui se dépose.
      Je vais chercher la marque exacte et reviendrai vous l’indiquer.

      Claude

  2. Assia

    Bonjour jaimerais me lancer dans les conservations mais tes gros bocaux style ikea avec ube fermture en metal … la conservation est possible ?

    Répondre
    1. Jessica Kroon Auteur de l’article

      Bonjour Assia
      Il faut que les bocaux et les élastiques soient prévus pour la stérilisation. Je viens de faire un tour sur le site d’Ikéa et ils parlent de stérilisation mais je pense qu’ils font allusion au fait de rendre stérile l’intérieur du bocal et non de stériliser le contenu du bocal – qui est ce que l’on recherche ici.
      Je dirais a priori non pour les bocaux Ikea et à titre personnel je ne m’y risquerai pas.
      Les bocaux Le Parfait ou Weck par exemple sont prévus pour cela. Mais il y a sans doute d’autres marques et modèles que je ne connais pas !

  3. myriam

    bonjour, je viens de faire de la compote de prunes sucrée . J’ai cherché en vain la différence du temps de stérilisation entre l’autocuiseur et la simple cocotte (eau à ébullition bien sûr). La plupart des bouquins préconisent 40 minutes. Je vais tenter 20minutes pour mes bocaux en cocotte minute et 40 minutes pour ceux à la cocotte minute.
    Qu’en pensez-vous ? merci d’avance.
    cordialement.

    Répondre
    1. Jackie60

      Cc… j’Ebouillante mes pots des petits 200ml ( pour ma p’tite fille ) bien lavés je les retourne sur torchon propre. Ensuite je les essuient torchon bien propre aussi , je mets 150grs compote juste cuite bien bouillante je vise le couvercle et je les retourne .. attendre complèt refroidissement . Ils sont stérilisés .. quand tu ouvre ça fait ploc ..lol . Bises jdk

  4. Lucie

    Merci Jessica pour tes explications claires !
    Par contre, pourquoi est ce que les pots de confiture ne conviennent pas à la stérilisation ? J en ai justement plein les placards et ma mère les réutilise sans cesse pour faire ses confitures qui tiennent des années !

    Répondre
    1. montavi

      coucou je fais toutes mes compotes dans des pots de confiture et cela depuis des annees et je n ai jamais eu d echec

    2. Yksion

      Les pots de confiture ne permettent pas de laisser l’air s’échapper, ce que permet le joint en caoutchouc
      Par contre, il faut les remplir jusqu’en haut pour une stérilisation optimale

      Attention aussi à ce que les couvercles soient encore parfaitement étanches. Evitez ceux présentant des traces de rouille ou ont les bords trop abimés

    3. c

      C’est aussi possible avec la plupart de pots normaux sans joint en caoutchouc. Tout dépand du couvercle. Certains couvercles permettent en effet l’air s’échapper. Ces couvercles, au lieu d’être plats, ont une sorte de « bosse ». Quand l’air s’échappe par le col fileté du pot, la « bosse » s’aplati vers l’intérieur du pot, et il n’est plus possible de la bouger. C’est pour cela, d’ailleurs, qu’il ne faut pas acheter des pots en conserve dont cette « bosse » bouge, car il ne sont plus sous vide (suite à un coup, etc). Quand on n’est pas capable de bouger la bosse en appuyant dessus, cela veut dire que le vide est bien fait.

    4. Jessica Kroon Auteur de l’article

      Oui cela permet de faire le vide, mais pas de stériliser le contenu des pots.
      Ca passe pour les confitures (traditionnelles avec au moins 50% de sucre). La confiture est très chaude (+ de 100°c) quand on la met en pot et retourner le pot permet de « stériliser » l’air sur le dessus du pot. Mais pour stériliser de la compote qui est loin de contenir autant de sucre, il faut impérativement un traitement thermique des pots !
      Voici un article très complet détaillant les différentes solutions pour conserver des fruits et des légumes en bocaux !

    1. wendy

      c’est fabuleux, j’ai déjà réalisé une dizaine de pots de compote de pomme, j’ai également tenté la gelée d’épluchures qui n’a malheureusement pas prise alors je l’ai transformé en rhum arrangé miam miam, cette semaine j’attaque la poire, je t’encourage vivement à continuer l’écriture de ton site qui est géniale!

  5. caneylle

    Merci pour ces astuces, la compote maison est tellement meilleure que celle du commerce, ce serait dommage de s’en passer

    Répondre
    1. Jessica Kroon

      Tout à fait d’accord avec toi.
      Passés les premiers moments de « sevrage » des petits pots en plastique, personne ne se plaint ici d’avoir des compotes plus goûtues !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *